Aller au contenu

Qu’est-ce que le fonds d’urgence et comment le constituer ?

Il faudrait avoir une épargne pour les moments difficiles que l’on ne peut pas prévoir. Cette épargne est souvent appelée le fonds d’urgence ou épargne de secours. Idéalement, il faudrait qu’il corresponde à 2-3 mois de salaire.

Il faut vous poser les questions suivantes :

  • Où en êtes-vous pour votre épargne ?
  • Avez-vous un premier fonds d’urgence d’au moins 500 €,
  • Atteignez-vous les 2-3 mois de salaires recommandés ?

Même si vous pensez qu’en ce moment, c’est difficile, il faut arriver à se motiver d’épargner pour les fins de mois plus difficiles, à ce moment-là vous pourrez vous permettre de piocher dans cette réserve


J’ai créé des fiches pour vous aider à mieux calculer votre fonds d’urgence, trouver où faire des économies en fonction de votre budget et de sa répartition (Ces fiches permettent aussi d’établir votre budget, l’équilibrer et identifier où économiser). Vous pouvez les retrouver dans mon workbook


Pourquoi se constituer une épargne de précaution ?

Se constituer un fonds d’urgence aide à éviter d’emprunter de l’argent en cas de dépenses imprévues. Il permet de vivre aussi un peu plus sereinement en ces temps difficiles où l’économie ne va pas fort et que de nombreux emplois sont menacés. Vous savez que vous pouvez voir venir pendant quelque temps en cas de problème majeur. Cette épargne de secours ne va pas se créer du jour au lendemain. Cependant, petit à petit et avoir calculé son montant idéal, permet de se fixer des objectifs plus réalistes et c’est bien plus motivant.

Voici les cas les plus courants pour lesquels vous pensez ne pas avoir besoin de fonds d’urgence :

J’ai des assurances en cas de besoin

On souscrit souvent à une multitude d’assurances, mais cela ne couvre pas pour tous les risques. Il faut du temps pour que tous les remboursements se mettent en place et il y a une franchise à payer quasiment à chaque fois.

Il faut néanmoins posséder des assurances de base comme celle d’habitation, auto et bien entendu la mutuelle. Mais, rien ne sert de trop s’assurer surtout si l’on ignore exactement pourquoi on est couvert.

En cas de soucis, il existe de nombreuses aides qui permettent de faire face à un coup dur

En France, nous avons la chance d’avoir accès à de nombreuses aides en cas de coup dur. La CAF, la CPAM, Pôle Emploi et même votre mutuelle peuvent proposer des aides en cas de changements douloureux dans votre vie. Mais, tout ne se met pas en place du jour au lendemain. Il faut dans un premier temps connaître ces aides (cela peut parfois être un véritable parcours du combattant), voir si notre situation permet de les percevoir, remplir les dossiers et attendre le premier versement. Tout cela peut prendre du temps, et il faut souvent attendre de nombreuses semaines. Pour pallier cette attente, votre fonds d’urgence vous sera plus que nécessaire, et vous le regarnirez alors lorsque vous percevrez vos aides.

En cas de besoin, ma famille peut m’aider, pas besoin de fonds d’urgence.

Bien sûr, si votre famille a les moyens, vous pouvez compter sur eux. Mais personnellement, je trouve que c’est du stress en plus de demander de l’argent à ses proches. La première fois, cela dépanne, mais ensuite ? L’argent ne va-t-il pas leur manquer à eux aussi ? Vont-ils juger plus facilement votre train de vie et vos autres dépenses ?

J’ai négocié un découvert autorisé auprès de ma banque

Le découvert autorisé par votre banque est un crédit (qui cache bien son nom). L’utiliser peut déclencher certains frais, et donc vous n’aurez plus à rembourser. L’utiliser souvent ou tous les mois, indique que vous vivez au-dessus de vos moyens et qu’il ne faut pas continuer dans cette spirale-là. Il vous faut équilibrer votre budget et réduire certaines dépenses. Les crédits coûtent énormément d’argent avec tous leurs frais. Le fonds d’urgence est là pour y pallier dans de nombreuses situations.



Comment construire son fonds d’urgence ?

Établir son budget mensuel

Pour constituer votre fonds d’urgence, il va falloir que vous calculiez combien vous allez avoir besoin pour pallier certaines dépenses imprévues. Il est recommandé d’avoir au moins 3 mois de dépenses sur son fonds d’urgence, voire, 3 mois de salaire pour être encore plus serein.

Pour établir votre budget, je vous conseille d’aller voir mon article précédent sur le sujet et pour encore plus vous aider n’hésitez pas à jeter un coup d’œil à mon workbook qui contient toutes les fiches pour vous aider au mieux .

Une fois votre budget mensuel établi, additionnez votre loyer (ou crédit immobilier), les charges fixes (téléphones, assurances…), et les dépenses obligatoires (courses, essence…), cela donne vos dépenses mensuelles vitales. Multipliez cette somme par 3.

Vous obtiendrez la somme minimale que votre fonds d’urgence doit contenir.

Il vous faut maintenant définir la somme à épargner chaque mois pour constituer votre épargne de précaution

Définir l’épargne mensuelle pour constituer votre fonds d’urgence

Pour connaître votre capacité d’épargne mensuelle, soustrayez de vos revenus mensuels vos dépenses mensuelles vitales (calculées dans le paragraphe précédent). Avec la somme obtenue, vous pouvez épargner ou réaliser des dépenses non vitales (loisirs, vacances…).

C’est sur cette somme qu’il va falloir piocher pour constituer votre fonds d’urgence. Il ne va pas être constitué en 3 ou 4 mois, cela prendra du temps. Il vaut mieux commencer maintenant en mettant de petites sommes pour prendre l’habitude d’épargner. Quand vous aurez pris cette habitude, vous pourrez progressivement augmenter l’épargne mensuelle qui constitue votre fonds d’urgence.

Conseils
  1. Je vous conseille d’ouvrir un livret spécial pour votre fonds d’urgence, pour ne pas mélanger les économies pour vos futures vacances ou travaux et pour votre fonds d’urgence. Les livrets A et L.D.D (L.E.P si vous y avez le droit) sont sans aucun frais et faciles à ouvrir. Toute personne majeure peut en posséder un. Et, il est assez simple de récupérer l’argent que l’on a mis dessus (pratique en cas d’urgence). Par exemple, vous pouvez mettre vos économies sur un livret A et le fonds d’urgence sur le L.D.D.
  2. Mettez en place une épargne automatique pour votre fonds d’urgence. Le montant minimum d’un virement vers un Livret A (ou LDD) est de 10€. Aucune économie n’est petite. Vous pouvez mettre en place un virement d’épargne automatique de 10€ par mois pour commencer vers votre compte d’épargne. Une fois que tout sera bien rodé de votre côté vous augmenterez le montant des virements directement depuis le site internet de votre banque. Et, vous épargnerez automatiquement sans (presque) y penser
  3. Je vous conseille de mettre en place vos virements automatiques quelques jours après le versement de votre salaire (ou de vos aides). Dans le monde des finances personnelles, un adage dit qu’il faut se payer en premier. C’est-à-dire qu’il faut penser à épargner au début et à pas tout à la fin. Si vous attendez la fin du mois pour épargner vous risquez d’avoir dépensé l’argent prévu en loisirs ou achats impulsifs (comment résister un achat coup de cœur alors qu’on a l’argent sur son compte). Alors que si vous avez déjà épargné, vous savez que l’argent qui vous reste est réellement disponible pour vos dépenses.
  4. L’épargne automatique ne doit pas vous empêcher de faire des virements ponctuels quand vous le pouvez. Essayer d’établir un calendrier d’épargne vers votre fonds d’urgence et de vous y tenir

Dans l’article suivant, vous pourrez trouver une liste de questions à se poser pour savoir si vous pouvez utiliser votre fonds d’urgence