Les 5 étapes clés pour planifier sereinement ses menus

Planifier vos menus à l’avance va vous permettre de gagner du temps, de l’argent et surtout de la sérénité. Vous allez gagner du temps car en connaissant les menus que vous avez à faire durant votre semaine.

Vous allez adapter votre liste de courses en conséquence et vous n’irez plus au supermarché au dernier moment car il vous manque des aliments.

Vous allez gagner de l’argent, car en planifiant vos menus vous allez acheter exactement ce qui est nécessaire et ne plus acheter au cas où.

Et enfin vous allez gagner en sérénité, car vous sauras répondre à la question “Maman on mange quoi ce soir ?!?”

1- Trier ses recettes de cuisine

Avant toute chose, je vous conseille de trier vos recettes de cuisine. Vous savez celles que vous avez découpées dans des magazines ! Celles qui se trouvent dans votre pile de livres qui prend la poussière. Cela peut paraître inutile et énorme, mais ne garder que les recettes qui vous font envie, qui ne sont pas trop longues et qui sont adaptées à votre famille, va vous faire gagner énormément de temps au quotidien. Vous savez exactement où se trouve vos recettes préférées, et vous ne passez pas des heures à les chercher. Les porte-vues sont pratiques car vous pouvez les utiliser quand vous cuisinez sans risquer de salir les recettes . De plus, ils sont très faciles à nettoyer.

Mon astuce : Placez vos recettes dans des porte-vues (au moins un pour les salées et un pour les sucrées). Photocopiez celles qui vous intéressent dans vos livres; imprimez celles qui sont dans votre boîte mail. Avoir toutes vos recettes au même endroit, c’est du temps gagné lors de la planification et lors de la conception des repas. Et si le porte-vues déborde à un moment, c’est l’occasion de faire le tri et enlever celles que vous ne fais jamais

2- Trouver les recettes fétiches de toute la famille

Prends le temps de lister toutes les recettes fétiches de la famille et classe-les par saison. Les plats que vous aimez faire avec ou sans livre sous les yeux. Ce serait un vrai plus si vous arriviez à faire ce travail avec toute votre famille. Si tout le monde participe et donne ses repas préférés, vous aurez de quoi faire plaisir à tout le monde.

Néanmoins, je vous conseille de terminer cette tâche seule(pour que votre liste ne contienne pas seulement des frites et des pizzas) pour bien répartir les recettes pour chaque saison.

Prenez une feuille de brouillon et notez toutes les recettes que vous aimez faire. Vous pouvez parcourir vos livres de cuisine, et les recettes que vous avez déjà triées. Une fois la liste des recettes fétiches de votre famille établie, prenez le temps d’imprimer les fiches ci-dessous et triez les recettes par saison. Inutile de se faire envie avec une tarte à la tomate en plein hiver

3- Adopter des repas rituels

Je vous conseille d’instaurer un ou plusieurs repas rituels. C’est un repas qui va revenir chaque semaine et qui va faire plaisir à toute la famille. Avoir un repas rituel dans sa semaine permet de ne pas réfléchir à ce qu’on va planifier ou préparer. Cela fait un point de repère pour toute la famille dans la semaine et surtout c’est une case de moins à remplir durant la phase planification. Un repas pas forcément très équilibré, mais un menu convivial, facile à faire (où à se faire livrer) et qui fait plaisir à toute la famille.

Quelques exemples de repas rituels

  • La soirée Tapas (la soirée reste)
  • La soirée pizza tous les samedis soirs
  • La soirée Croque-Monsieur salade du mercredi
  • Les sushi achetés en même temps que les courses pour le repas qui suit
  • La soirée crêpes chaque premier vendredi des vacances.

A vous de trouver celles qui vous correspondent et qui feront plaisir à toute votre famille

4- Faire des cartes repas pour faciliter la planification

Voici une manière très visuelle pour t’aider à planifier vos repas (et à les varier).

Pour cela il va vous falloir des post-it de couleur différentes. Pour plus de durabilité lorsque vous aurez validé le système, des feuilles de couleur, une plastifieuse (ça aide dans de nombreux domaines d’organisation).

A partir de la liste des recettes fétiches par saison que vous avez déjà faite, il va falloir faire des cartes pour tous vos repas préférés. Idéalement il faut que ces cartes soient de 6 couleurs différentes pour faciliter la planification.

Par exemple vous pouvez écrire sur des fiches de couleur différentes

  • blanche pour les plats à base de volaille (poulet, dinde…)
  • rouge celles à base de bœuf et porc
  • bleue, les plats à base de poisson
  • jaune, tous les plats à base d’œuf, pâtes et pommes de terre
  • verte pour les plats où les légumes sont dominants
  • violette pour les repas de fête

A chaque saison, mets les cartes des recettes correspondantes à disposition. Comme cela lors de la planification des repas, vous n’auras pas à réfléchir sur les plats que vous faites souvent, vous n’aurez qu’à piocher dans cette base de recettes que Vous avez l’habitude de faire

Conseil : dans un premier temps, essaies avec des post-it, c’est beaucoup plus facile à mettre en place. Et vous pouvez les coller sur une simple feuille que vous laissez accrochée sur le frigo. Et si la solution vous plaît, vous pouvez passer à la version des fiches plastifiées.

5- Composer les menus de la semaine et essayer d’équilibrer le tout

Une fois vos menus préférés sélectionnés, vos fiches de recettes fabriquées, planifier les menus de votre semaine est (presque) un jeu d’enfant.

Je vous conseille de ne pas planifier tous les repas. Par exemple si vous ne mangez à la maison que le soir, planifie seulement 6 repas sur 7. Cela évite de tout perturber en cas d’imprévu, et cela laisse aussi place à un peu de fantaisie et de créativité au dernier moment (ou cela permet aussi de finir les restes).

Les couleurs différentes utilisées pour les fiches, vous permettront de varier les repas, et d’essayer de les équilibrer.

Par exemple Céline préconise

  • Une portion de protéine (viande, poisson ou œuf) le midi et/ou le soir
  • 2 fois du poisson par semaine
  • 1 fois de la viande rouge par semaine
  • Légumineuses 2 fois par semaine minimum
  • Consommer des produits industriels, gras… 1 fois par semaine maxi (pizza, hamburgers…)
Faire des cartes repas pour faciliter la planification des menus

Alors voici ce que cela peut donner pour une semaine type chez nous sans forcément être équilibré du point de vue diététique, mais vivable pour le midi avec mon fils de 3 ans qui va manger avec moi le midi et qui est très très très difficile.

Pour le week-end, on ne planifie qu’un repas par jour, qui est assez copieux, pour le second on improvise. Si vous faites bien attention, sur mes fiches on ne retrouve pas forcément l’accompagnement du plat, car pour cette partie on improvise avec nos envies du moment. Ce n’est pas le choix le plus difficile à faire dans la journée !

Notre prochain objectif, insérer plus de légumineuses et tendre vers les recommandations de Céline. Petit à petit, on va y arriver.